Souvenirs au New Morning

Le 1er Novembre 2016, a été organisé un concert avec les amis et la famille, en souvenir de notre Quentin perdu puis disparu. Quatre groupes ont joué, dont deux cousins de Quentin Omran et Kevin, mais aussi Thierry son père, et deux de ses oncles Fabien et Gérard.

Durant ce regroupement réussi, ma mère Véronique a lu ce texte plein d’émotions dans une salle comble. Nous tenons à remercier toutes les personnes venues nous soutenir.

Nous voilà tous réunis, au New Morning en mémoire de Quentin. Thierry, son frère, toute la famille se joignent à moi pour vous remercier d’être là. Un grand Merci à Fabien Roy sans qui cette soirée ne serait pas.

Comme vous le savez, « new morning » veut dire nouveau matin, et j’aime à penser qu’il y a le jour et la lumière après l’ombre et la nuit. Ces nouveaux matins Quentin ne les connaîtra plus. Et pourtant c’est ce qu’il cherchait, le renouveau, pour une vie plus belle, plus juste, plus éthique. Comme, lorsqu’il a organisé une quête pour Haïti, l’ile de naissance de son papa. Mais, des prédateurs fanatiques, recruteurs obscurantistes ont illusionné Quentin comme d’autres, lui ont menti, au point de le faire partir en Syrie pour au final préférer la mort, contre laquelle pourtant il pensait lutter.

Tout cela est absurde, n’a pas de sens, à l’image de ces guerres politico-religieuses sans fin menées au nom de Dieu par des Hommes sans foi ni loi, qui tuent la jeunesse symbole d’avenir.

Bien sûr, cette date 1er novembre n’est pas anodine, on a coutume de rendre hommage aux défunts. Nos pensées iront en particulier vers toutes les victimes du terrorisme et de la radicalisation violente, qui peut conduire à détester quelqu’un qui vous ressemble mais qui ne pense pas pareil. L’Histoire du monde malheureusement est souvent une triste répétition de l’horreur dans l’intolérance. La France n’a pas été épargnée, qu’on se rappelle ce soir Charlie, l’Hyper Cacher, Nice, St Etienne du Rouvray et le Bataclan il y a 1 an.

Pensons s’il vous plait ce soir aux familles qui ont perdu les leurs.

Aujourd’hui ce qui a un sens, c’est nous, vous, unis et debout, pour montrer que la vie continue, qu’on peut vivre et faire ensemble. Car, chaque nouveau matin vaut le coup. Encore plus en musique.

Aussi, réjouissons-nous d’avoir connu Quentin, pleurons, mais soyons joyeux et dansons en souvenir de ce qu’il était : quelqu’un de beau et bon, qui aimait sa famille, ses amis, la musique, qui aimait la Vie tout simplement en somme. N’ayons pas peur et protégeons la vie. Et comme le dit la chanson «Bats toi, Suis ton cœur qui insiste, Résiste »

Merci.

Laisser un commentaire