Deux mètres soixante-quinze

Sam, petit cousin de Quentin, a récemment écrit ce texte sur lui :

Petit, la personne qui m’a le plus marqué était mon cousin Quentin. Si je devais vous le décrire voilà ce que je dirais :

Il mesurait environ deux mètres soixante-quinze , aucun sport ne pouvait arrêter ce corps musclé, en particulier le football … Même Zidane n’aurait pas oser le défier ! Son teint haïtien et son visage saillant me rappelaient presque un demi-dieu grec, il avait ce genre de sourire qui ne peut que vous faire vous sentir bien … c’était son pouvoir magique.

En plus d’avoir ce physique impressionnant, Quentin était d’une gentillesse inégalable que ça soit envers les plus vieux ou les plus jeunes ; aussi sage que les trois petits singes et si je dois bien parler de quelque chose c’est son humour, le seul qui pouvait me faire rire jusqu’aux larmes.

Un rien de sa part me faisait plaisir, c’est pour dire, il aurait pu m’emmener faire du camping dans le fin fond de la Creuse que j’aurais été heureux. Malgré toutes ses qualités il ne croyait pas en lui, c’est quand même incroyable non ? Plus je grandissais plus sa taille diminuait au point de réaliser qu’il ne faisait qu’un mètre soixante-quinze, ce rythme là il redouterait même de rentrer sur le terrain face à moi et regretterait même de m’avoir si bien appris à jouer au football. Certes je ne le voyais plus avec mes yeux d’enfant mais la réalité ne m’a jamais déçu, encore aujourd’hui et pour toujours, il restera mon modèle. Il a mis la barre très haut.

 

Laisser un commentaire